Le T3, le compagnon de vos nuits

Publié le par Antoine

En avant première, je vous présente le tout nouveau T3 de Cardinal Health que je compte expérimenter en Himalaya, en 2010-2011.


Le T3 est sorti des ateliers Cardinal Health cette année et a été présenté en février dernier au congrès de pneumologie de Lyon. Il est distribué en France par SEBAC.


Le T3 analyse la qualité du sommeil afin de détecter l'existence d'apnée du sommeil. Chez un individu endormi, ces phases d'apnée empêchent d'atteindre les stades du sommeil profond, le seul qui soit récupérateur. Ce qui entraîne des fatigues chroniques dans la journée.

Ces apnée sont, dans la plupart des cas, dues à une obstruction des voies aériennes. Elles touchent principalement les personne de forte corpulence.


Le T3 contrôle 7 paramètres.

1- Il mesure le flux nasal, c'est-à-dire, qu'il enregistre toutes les phases d'inspiration et d'expiration durant le sommeil à l'aide d'une canule placée dans le nez.

2 - Il enregistre les mouvements du thorax ou si l'on préfère l'activité respiratoire grâce à deux sangles thoracique et abdominale. C'est très simple: il mesure l'allongement et la contraction des sangles qui se tendent ou se détendent.

3 - Le T3 fait aussi oxymètre de poignée: il mesure la saturation en oxygène dans le sang. Cette mesure se fait par colorimétrie – un capteur infrarouge compte le nombre de globules rouges au bout du doigt.

4 - Le T3 dispose d'un électrocardiogramme (un ECG 3 voies + 1 masse).

5 -  Un petit micro enregistre vos ronflements et, attention, toutes vos activités nocturnes...

6 -  Tout aussi indiscret, un accéléromètre enregistre vos mouvements ou changements de position pendant le... sommeil !

7 - Et enfin, cerise sur le gâteau, le T3 peut mesurer l'activité des jambes grâce à des petits capteurs placés sur ces dernières. Il s'agit de détecter ce qu'on appelle le "syndrome des jambes sans repos".


L'apnée du sommeil est un problème de santé publique. On pense que plus de 3 millions de personnes en France (soit 6% de la population) en souffrent.

Elle explique à elle seule les endormissements diurnes, mais surtout, et c'est évidement le plus grave, l'endormissement au volant. La quasi totalité des accidents d'endormissement au volant résulte de l'apnée du sommeil.


Détail non négligeable, l'apnée du sommeil a également des répercussion sur la libido…


Commenter cet article